LA CHANDELEUR

      La Chandeleur se célèbre en France le 2 Février: nos élèves de français du lycée Turgalium l’ont fêté un jour plus tard: le 3 Février. Nous en avons profité pour faire, lancer et déguster nos crêpes. Nous nous sommes bien amusés.
      Pour cette activité, nous avons compté sur la présence et la participation de Jennifer, une française, qui nous a expliqué en français, comment faire des crêpes.Il y avait une centaine de crêpes afin que tous les dégustent.
 
    Elles étaient délicieuses, nous les avons mangées sucrées avec diverses confitures, du chocolat (nutella) et de la crème chantilly.
 
      Les élèves ont beaucoup aimé les faire sauter avant de les manger. C’est notre manière de connaître un pays et sa culture : à travers sa gastronomie.
      A l’origine, à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le pape Gélase 1er décide de christianiser cette fête qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au temple. On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé. Un dicton de Franche-Comté dit d’ailleurs :
Celui qui la rapporte chez lui allumée
Pour sûr ne mourra pas dans l’année.
    
      
Ce cierge béni est censé avoir d’autres pouvoirs. On dit que quelques gouttes de sa cire versée sur des œufs à couver en assurent une bonne éclosion. Et aussi que sa flamme protège de la foudre si on l’allume pendant l’orage.
    Entre temps, une autre tradition a vu le jour : celle des crêpes. Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le jour de la chandeleur, le blé serait carié pour l’année. On dit d’ailleurs:
Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleur
    D’ailleurs, en faisant les crêpes, il faut respecter une autre coutume, celle de la pièce d’or. En effet, les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpes avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu.
    Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année.
      Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge fripé,celui-là aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine.
     Aujourd’hui, les processions aux chandelles et autres rites n’existent plus mais on a conservé la tradition des crêpes et on a bien raison, car qu’est-ce que c’est bon !
     Enfin, n’oublions pas les croyances liées à la météo. En de nombreux pays, on croit que le jour de la Chandeleur, un ours sort de sa tanière. Si la température est douce et qu’il voit le soleil, il retourne vite reprendre son hibernage, car il sait que le beau temps ne durera pas. Un proverbe dans le Calendrier des bons laboureurs en 1628 disait :
Si fait beau et luit Chandeleur
Six semaines se cache l’ours
Un autre proverbe français dit :
Si le deuxième de février
Le soleil apparaît entier
L’ours étonné de sa lumière
Se va mettre en sa tanière
Et l’homme ménager prend soin
De faire resserrer son foin
Car l’hiver tout ainsi que l’ours
Séjourne encore quarante jours
Dans d’autres pays c’est la marmotte qui sort. Si elle voit son ombre, cela signifie qu’il y a du soleil, alors elle retourne vite continuer à hiberner car elle sait que l’hiver va encore durer. En effet :
Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur
   Mais quoi qu’il arrive : qu’en ce 2 février il fasse beau, froid, pluvieux ou neigeux, n’hésitez surtout pas à confectionner quelques crêpes!
   En dépit des proverbes et dictons, vous passerez un agréable moment autant à les faire qu’à les déguster !!

Recette de crêpes.

Préparation : 20 min
Cuisson : à la poêle
Ingrédients :
– 250 grammes de farine
– 2 sachets de sucre vanillé
– 1 pincée de sel
– 1/2 litre de lait
– 3 oeufs
– Huile pour la poêle
-1 Cuillère à soupe d`armagnac, o cognac
Préparation :
1. Mélanger la farine avec le sucre vanillé et le sel.
2. Faire un puits au centre et incorporer 1/4 de litre de lait puis les trois oeufs préalablement battus à la fourchette dans un bol.
3. Bien mélanger, puis ajouter à nouveau 1/4 de litre de lait.
4. Ajourter l`armagnac.
Laisser la pâte dans le “frigo” pendant une heure y la pâte à crêpe est prête.
Il ne reste plus qu’à faire sauter les crêpes dans la poêle. Le plus rigolo quand on prépare les crêpes, c’est de faire les faire sauter dans la poêle ! Exercice un peu délicat, sauf si on a le bon matériel et les bonnes astuces.
Les bonnes astuces pour une crêpe parfaite :
Astuce n°1 : des crêpes parfaites, sont des crêpes qui necollent pas à la cuisson.
Astuce n°2 : toujours graisser la poêle avant et après chaque crêpe.
Astuce n°3 : attendre que la poêle soit bien chaude pour y verser la pâte à crêpe.
Saute, saute petite crêpe !
        Dès que les bords de la crêpe sont cuits, il faut les décoller à la spatule. Puis agiter la poêle légèrement jusqu’à ce que la crêpe se détache totalement de la poêle.
Prêt pour le salto ? Alors on place la crêpe sur le bord de la poêle, en la laissant dépasser un peu, et hop ! D’un petit coup sec du poignet, la crêpe fait le grand saut ! Mais n’oublie pas de la rattraper et de l’autre côté pour continuer la cuisson !
Le bon matériel pour faire des crêpes :
La crêpière : c’est une poêle un peu particulière car les bords sont très bas. Elle est au diamètre de la crêpe parfaite et surtout elle est anti-adhésive, ce qui permet à la crêpe de bien glisser, élément essentiel pour la retourner.
La spatule : sorte de grande cuillère en bois, on l’utilise pour décoller les bords de la crêpe avant de la retourner.

  

Josefina Mª Fernández Marín

….

Anuncios
Categorías: General, La Chandeleur | Etiquetas: , | Deja un comentario

Navegador de artículos

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

Blog de WordPress.com.

A %d blogueros les gusta esto: